Isolation laine de verre quelle épaisseur : comment déterminer la bonne épaisseur d’isolant ?

Performante sur le plan thermique autant que sur le plan acoustique, la laine de verre est un isolant aux innombrables qualités. Elle peut avoir différentes performances et c’est justement ce qui impactera l’épaisseur nécessaire pour atteindre une résistance thermique donnée. C’est pourquoi, nous nous intéressons aujourd’hui à la bonne épaisseur de la laine de verre pour une isolation idoine.

Pourquoi opter pour la laine de verre ?

La laine de verre est un isolant fait à partir de matériaux recyclés et se présentant sous forme de rouleaux semi-rigides ou sous forme de flocons. Elle a à la fois de bonnes performances thermiques et acoustiques.

Pour différencier les bons isolants des mauvais isolants, on peut s’appuyer sur la conductivité thermique. Son symbole est λ et elle est mesurée en W/m.K. Pour être considérée comme un isolant thermique, une matière doit avoir un λ inférieur à 0,06 W/m.K. La laine de verre a en l’occurrence une conductivité thermique comprise entre 0,03 et 0,04 W/m.K.

En France comme ailleurs dans le monde, la laine de verre est utilisée de façon prépondérante. Dans l’hexagone, c’est la matière qui est utilisée dans les trois quarts des foyers. Cela revient à plusieurs raisons :

  • il s’agit d’un isolant bon marché ;
  • La laine de verre est très efficace dans la réduction des nuisances sonores en tout genre ;
  • La laine de verre a de bonnes performances thermiques et peut être mise en œuvre facilement au niveau des combles, des murs ou du sol. Elle apporte d’autant plus de confort thermique à l’habitation qu’elle permet aussi d’éviter les surchauffes estivales ;
  • La laine de verre a un comportement appréciable face au feu. Elle est, dans l’immense majorité des cas, incombustible ;
  • La laine de verre ne retient pas l’humidité et ne se détériore pas sous son effet. Si jamais elle est humidifiée, elle reprend sa forme initiale après séchage et cela n’altère pas ses performances.

Comment calculer l’épaisseur de laine de verre nécessaire ?

L’épaisseur de la laine de verre appliquée dépend de sa conductivité thermique et de la résistance thermique visée. La résistance thermique à viser dépend elle-même de l’endroit à isoler. Elle doit par exemple être de 8 m².K/W pour l’isolation de la toiture et pour une habitation neuve. Pour être certain que la conductivité affichée correspond bel et bien à la conductivité thermique du produit, il faut rechercher des produits qui comportent la certification ACERMI. L’épaisseur nécessaire est simplement obtenue en multipliant la conductivité thermique par la résistance thermique. Avec une même résistance cible, l’épaisseur de l’isolant s’affaiblit à mesure que la conductivité thermique diminue. Pour atteindre une résistance thermique de 4 m².K/W, il faut une épaisseur de 14 cm avec un isolant d’une conductivité de 0,035 W/m.K. L’épaisseur est en revanche de 16 cm avec un isolant dont la conductivité est de 0,04 W/m.K.