Quelle isolation pour les combles : quels sont les procédés d’une isolation des combles ?

Le choix d’une isolation des combles dépend des besoins du propriétaire et de la configuration des parois de son habitation. Elle peut être une isolation simple ou à double couches.

Quelle isolation des combles choisir : simple ou double ?

L’objectif d’une isolation thermique, quelle soit en une couche ou en double, c’est d’atteindre une résistance thermique conforme aux règles d’isolation et de garantir un confort en hiver comme en été, et une consommation d’énergie raisonnable.

Quels sont les types d’isolation combles ?

Une isolation des combles se fait par rapport à sa structure et au type de charpente qui la compose, soit l’application va s’effectuer en une seule couche ou en double isolation.

Il est important lors de la mise en œuvre d’une isolation des combles en multicouche de prévoir un pare-vapeur qui assure aussi la fonction de membrane d’étanchéité à l’air, protégeant ainsi contre l’humidité les parois des combles.

Une isolation des combles perdus

L’installation d’une isolation thermique de comble perdu se fait la plupart du temps par laine à soufflage, mais elle peut également être réalisée en simple ou double couche, selon la structure d’un comble, en appliquant un isolant en rouleaux ou en panneaux.

La mise en place de l’isolant sur le plancher ne doit pas laisser d’espace ou lame d’air entre eux.

Une isolation des combles en charpente

Une seule couche ne permet pas à une isolation entre chevrons d’offrir une continuité thermique sur l’ensemble du rampant, car le niveau de résistance n’est pas satisfaisant et il ne respecte les exigences réglementaires. Ce qui implique que deux couches sont nécessaires pour arriver à une isolation en continue.

Les deux couches d’isolation vont être combinées, la première est placée entre les chevrons, suivie de la deuxième panne, cette dernière comporte un pare-vapeur qui est placé du coté intérieur.

Une isolation des combles en charpente fermettes

Cette isolation thermique a la possibilité de se faire en une seule couche ou double couche entre la charpente fermettes et sous fermettes.

L’isolant utilisé en fermette est un isolant semi-rigide en rouleau ou en panneau, il est appliqué sous la toiture, sans toucher les liteaux.

La première couche est posée entre fermette et elle est nue, un pare-vapeur est mis à la seconde couche du coté intérieur, sous fermette. Ce dernier permet de freiner le pont thermique.

Une isolation de plafond suspendu

Il existe deux techniques possibles pour une isolation thermique sur plafond suspendu :

  • une isolation par une laine à dérouler,
  • une isolation par une laine soufflée.

L’installation d’une isolation thermique pour une construction neuve devra répondre à une réglementation thermique qui consiste à respecter les exigences de consommation d’énergie.