Quelle épaisseur isolation combles perdus : quel isolant choisir ?

L’isolation thermique de votre maison est une tâche indispensable qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère notamment si vous le faites en rénovation ; c’est l’occasion ou jamais ! Les différents isolants disponibles sur le marché ont pour objectif de supprimer les éventuels ponts thermiques pour optimiser les performances énergétiques de votre maison et réduire votre facture énergétique. Toutefois, il faut bien choisir votre isolant en fonction des caractéristiques de l’espace à isoler. Retrouvez l’essentiel à savoir au sujet de l’isolation des combles perdus afin de mieux choisir votre isolant en termes de qualité et d’épaisseur.

Les isolants à privilégier pour des combles perdus

Comme leur nom l’indique, les combles perdus sont des espaces que l’on n’utilise pas pour y habiter. En revanche, cela ne signifie en aucun cas qu’il est possible de les négliger quand il s’agit d’isolation. Bien au contraire, isoler convenablement des combles perdus contribue à l’amélioration du confort thermique de votre habitation.

Afin d’isoler vos combles perdus, vous avez le choix entre de nombreux produits isolants disponibles sur le marché tels que :

  • la laine de roche qui est le meilleur isolant à utiliser pour des combles perdus de par sa facilité de mise en oeuvre,
  • la laine de verre qui peut être parfaitement utilisée pour les toitures, le sol, les parois, etc.,
  • la laine de bois traitée qui est de plus en plus appréciée pour l’isolation des combles et ce, de par sa bonne longévité,
  • le polystyrène qui un isolant peu coûteux mais tout autant performant que les autres isolants, etc.

Pour les adeptes de l’écologie, vous pouvez également opter pour du chanvre, un isolant naturel, ou encore recycler de vieux journaux pour isoler vos combles perdus.

Qu’en est-il des épaisseurs à privilégier pour l’isolation des combles perdus ?

Sachez que l’épaisseur dépend étroitement de l’isolant que vous choisissez pour vos combles. Par exemple si vous optez pour de la laine de roche, l’idéal serait d’assurer un minimum de 315 mm d’épaisseur. Pour de la laine de verre, vous pouvez aller jusqu’à 330 mm d’épaisseur. En effet, chaque isolant a sa propre résistance thermique ce qui impacte largement l’épaisseur à choisir.

Pour une meilleure isolation, certains professionnels proposent même d’opter pour une mise en place de deux couches d’isolant. Sachez que dans tous les cas de figure, l’installation d’un dispositif d’isolation vise essentiellement à augmenter la résistance thermique de votre maison. Celle-ci doit être évaluée à au moins 8 m².K/W afin de garantir un confort thermique optimal durant la saison froide.

Vous l’aurez compris, même si les combles perdus ne sont pas utilisés, il est tout de même indispensable de les isoler afin d’optimiser le confort thermique de votre maison en hiver.